Mission de ce site

Ce que nous voulons ? Le Bonheur…

Docteur WANIEK Dan, MD, DU, FMG
All Rights Reserved. Copyright © 2012

1. Cible
Nous voulons que „les Entretiens de Dammartin” puissent contribuer au bonheur de tout le monde. Mais par les temps qui courent, et avec le double langage de notre société qui prétend ouvertement qu’on ne pourrait pas vivre sans hypocrisie, qui reste donc „tout le monde ?”

Ce sont les consœurs, les confrères et les patients, tous ensemble. Et qui n’est pas visé ici ? Peut-être, pas tout à fait l’ensemble de l’industrie pharmaceutique, pour laquelle, et à travers laquelle, par ailleurs, je vois rarement ce qu’on appelle couramment le bonheur.

2. Mission
Nous voulons dire toute la vérité, et combattre le mensonge en toutes ses formes. Ce site de santé a été certifié comme „honorable”, le „24 Sep 2008” par la fondation Health On the Net en collaboration avec la Haute Autorité de Santé selon la loi n° 2004-810 du 13 août 2004. Il a été certifiée encore cette année, en octobre 2012, comme vous pouvez le constater suivant le lien sur l’image „HON” en haut sur la colonne à gauche.

3. Confidentialité, Informations légales et flicage
Comment nous traitons la confidentialité des données personnelles et privées : nous ne divulguons jamais ces informations à des tiers, notamment et surtout pas à l’industrie pharmaceutique. Si ce site utilise Google Analytics pour „analyser l’audience du site et améliorer son contenu” c’est qu’il est ainsi forcé „par défaut” par l’hébergeur Google qui a ses propres intérêts de flicage. Pour plus d’information sur les règles de confidentialité relatives à l’utilisation de ce gros machin qui s’apelle avec ses airs d’innocence Google Analytics, cliquez ici : Ce site fait par conséquent usage de cookies, mais pour les refuser et les supprimer vous pouvez configurer votre navigateur, que je vous invite chaleureusement de choisir en dehors de Google et Microsoft : Firefox est OK.

4. Attribution et datation des informations fournies
Nous fournissons toute la bibliographie et des extraits „fair use” pour illustrer nos propos, dans un esprit de vérité, pas de propagande. Il nous est agréable de constater que nous ne sommes pas les seuls à vouloir combattre la Matrice du paradigme techno-animiste qui cherche à faire des vagues tout en apportant davantage des profits pécuniaires aux „Big Fives” (le cartel mafieux de l’industrie pharmaceutique, à l’intérieur de laquelle on ne se fait plus confiance, mais pas de la concurrence non plus).

En effet, en envahissant notre métier et en détruisant la spécificité de la relation humaine strictement individuelle entre le patient et le médecin, par exemple lors de tentatives d’imposition des moyens „statistiques” concernant la collecte totale de données médicales individuelles, l’industrie pharmaceutique attaque le coeur du métier de médecin généraliste.

5. Objectivité : Raisonnement où tous les points de vues sont énoncés
Il nous paraît donc clair qu’il faut organiser une défense bien conceptualisée, sur plusieurs profondeurs, de notre champ de bataille. Désormais cette industrie contrôle l’ensemble des pratiques millénaires des confréries hippocratiques – l’enseignement, la presse médicale, les Caisses soi-disant neutres et désintéressées, le temps de consultation, presque tout. Ce qu’elle ne contrôle pas encore, c’est notre âme et notre conscience…

6. Professionnalisme
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles. Le responsable du site s’engage sur l’honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers. Les directives que nous suivons sont comprises en détail ici. Une adresse email est disponible dans la colonne de gauche.

7. Transparence du financement
Le webmestre refuse des revenus provenant de ce site. L’hébergement est gratuit, ce qui est troqué contre le flicage par Google Analytics comme expliqué plus haut.

8. Honnêteté dans la politique éditoriale
Le webmestre, le seul auteur, n’a pas de conflits d’intérêt en publiant ses points de vue en toute âme et conscience.

Voilà pour le blabla…
Bienvenue au blog !
A votre santé 🙂

Ancien Régime

Funérailles de la médecine de campagne (2)
(Ancien Régime)

by Dr Dan Waniek, MD
All Rights Reserved
Copyright © 2012

Gratuité

1. Le Cabinet médical Saint André offre librement à des dizaines de patients des centaines de consultations, des ordonnances, des arrêts, des certificats, et d’autres actes gratuites, depuis toujours, dans un souci d’aide directe prolongeant le geste médical par un geste humain.

2. Mais l’humain n’est plus toléré dans notre société „évoluée” vers les sommets actuels de la maîtrise comptable.

Voilà :

En fait, la police fiscale française reçoit, de la part de la police des caisses d’assurance maladie, le relevé complet du nombre exact d’actes de chaque médecin. Au centime près, tout est fliqué automatiquement par code barre, désormais obligatoire sur chaque ordonnance, et synthétisé dans le fameux RIAP (relevé individuel d’activité professionnelle).

3. Si l’expert comptable du cabinet ne peut pas prouver le paiement de chacun de mes actes, le flicage total fait que je suis „progressivement” répertorié comme „voleur”. Votre serviteur le crapaud a été mis gentiment dans l’eau froide, et désaltéré pieusement comme „une espèce de Maure”, Après la Bataille dans La légende des siècles de Victor Hugo:

Et dit : Tiens donne à boire à ce pauvre blessé
Tout à coup, au moment où le hussard baissé
Se penchait vers lui, l’homme, une espèce de Maure,
Saisit un pistolet qu’il étreignait encore,

Et vise au front mon père en criant „Caramba” !
Le coup passa si près que le chapeau tomba
Et que le cheval fit un écart en arrière,
– Donne-lui quand même à boire, dit mon père.

Sauf que… Par la suite, votre serviteur le crapaud était chauffé lentement, presque bercé, et maintenant il boue dans la soupe 🙂

4. Le „Trésor” Publique m’intime donc par des mises en garde périodiques que je fais des consultations clandestines et que je gagne des revenus non-déclarés, alors même que je marque „acte gratuite” sur les ordonnances en cause.

5. Ensuite, comme „fraudeur”, je suis obligé de payer des impôts sur l’argent que je n’ai pas gagné. Finalement je paie les amendes, le „redressement”, les convocations et la „mise sous tutelle” de mes actions. Le privilège d’offrir la gratuité est payant en France 🙂

Circulez ! Tien, y a rien à voire ! Y a qu’à combler le trou !

6. Ainsi va donc le monde, et nous allons bientôt être obligés de fermer si nous sommes nous-mêmes, c’est a dire des êtres humains ! Y’a qu’a combler le trou, oookéye?

Cette action là demande la prépondérance des zombies formatés pour la Matrice, des esclaves heureux d’un système de contrôle total, triomphant contre l’humanité.

7. Par conséquent, si vous ne voulez pas, ou si vous ne pouvez pas payer la consultation, merci d’écrire a l’administration fiscale à Longnes une lettre signée, certifiant que je vous ai fait un acte gratuit, et de me faire une copie toute prête le moment où vous arrivez au cabinet.

8. Désolé pour cette mise en garde…

Pour tout dire, j’ai déjà eu deux avertissements de fermeture du cabinet pour „fraude”. Voilà ou mène la maîtrise comptable de la médecine – à sa perte, en la remplaçant par un simulacre payant.

9. Et bientôt, dégradant la dignité humaine par le flicage total, les pots pourris des administrations rendront le „patient” bien pucélé, fliqué, tracé, sur-vacciné, anesthésié, et encore plumé pour être „protégé”, le vrai responsable de sa propre perte.

Avec la conscience de sa liberté bien ré-formatée dans le sens de croissance de ses poils on y est, presque.

D’ici là, dans ce cabinet encore bien et largement ouvert, tant que la santé sera présente, ils n’y arriveront pas 🙂